Apple iPad Review

After all those rumors on iSlate, iTab, etc, at last the Apple’s tablet official information came out. iPad is the real name! After a tour on Apple’s website, comes few points:


iPad Advantages?

iPad seems to be the next best thing after iPhone, but compared to iPhone,


  • it’s got a bigger screen,
  • great touch-screen technology,
  • faster processor,
  • more storage space,
  • ambient light sensor,
  • and few little details…
  • Cool design,
  • iPad Applications
  • Classy,

But as far as it goes with the details on Apple, there aren’t many advantages to iPad.


iPad, a laptop or a HUGE iPhone?

iPad is definitely not a laptop and neither a netbook, it’s 9.7 inches big screen, it gets close to 10 inches netbooks but the fact that it does not have a great storage space, nor a built-in webcam, nor a USB support moves the iPad far from the competition of all-in-one computers!

To me, iPad is just a HUGE iPhone!


iPad Disadvantages?

  • You can’t extend the memory!
  • You can’t connect any devices to it, apart from a computer (or a headset/music stand),
  • It doesn’t have a webcam,
  • Limited language support,
  • Not Universal data connection cable (Apple exclusive, not an issue if you got an iPhone already)


What now?

So, after all this, the question is, why should I buy an iPad? What are the best purposes of the iPad? Can iPad replace my iPhone? Can iPad replace my laptop?


What to use iPad for?

  • iPad is best for:
  • Reading books,
  • Being your calendar,
  • Be your small TV,
  • Watch movies on it,
  • Photo screen,
  • Basic game console.


Now, if you get one (or already got) everyone reading this would be happy if you share your ideas and points of view. My last question before ending this post is:


“What problem iPad solves in your life?”

Black Cats – Yeki bood yeki nabood – Video, Lyrics and translation

The new Iranian Black Cats band founded by Shahbal Shabpareh has released it’s latest album called Dimbology on 16th April  2009.

More on Black Cats (From Wikipedia) : … The band play a traditional upbeat style of Persian pop music, but are also known to bring in Jazz, R&B, Hip-Hop, Rave and Rapcore influences into their music as well…. The most famous and successful members were Pyruz and David (1992- 1999)… In 2008, Shahbol recruited new members for the band, “Sami” and “Eddie” and recorded an album called “Dimbology”.

… Discography:

  • 1992: Pool
  • 1994: Fever
  • 1995: Dance Mix
  • 1996: Spell of The Cats
  • 1999: Cinderella
  • 2003: The Popfather
  • 2006: Scream Of The Cats
  • 2009: Dimbology


[HD] Video Music:

Here’s the latest video music by Black Cats,  “Yeki bood yeki nabood” (There was a time…)

If you like the music, you can buy the whole album at a very impressive price on Caltex Records Online Store.

PLEASE Rate and Digg if you liked the clip!


[stream flv=x:/www.gibni.com/videos/musicvideos/yeki_bood_black_cats_video.flv img=x:/www.gibni.com/videos/musicvideos/yeki_bood_black_cats_video.jpg embed=false share=true width=500 height=295 dock=true controlbar=over bandwidth=high autostart=false opfix=true /]


“Black Cats – Yeki bood yeki nabood” Lyrics and Translation:


Are Manam, Are Manam, Are Manam Dooset Daram

(Yes me too, Yes me too, yes I love you too)


Yeki Bood Yeki Nabood Ta Shoro Shod Ghessamon, Midoonestam Ke Taki Mese Mahe Asemoon

(There was a time that our story began, I knew you were unique like the moon of the sky)

Midoonestam To Azizam Ghadre Eshgho Midooni

(I knew that you, my dear, know the value of love)

Midoonestam To Hamooni Ke Hamishe Mimooni

(I knew that you are the one who will always stay)


{Chorus}

Are Manam Dooset Daram Mahale Tanhat Bezaram

(Yes me too I love you, impossible to leave you)

To Vasleye Joone Mani Manam Faghat Toro Daram

(You’re a part of me and I got only you)

{/Chorus}

Gheyre Doos Dashtane To Dige Chizi Nadaram

(Apart loving you, I’ve nothing else to do)

Hame Omramam Toi o Bi To Man Kam Miaram

(You’re all my life and without you I won’t be fit)


Mahe Man Vase Man Az To Behtar Kasi Nist

(My moon, there’s noone better than you for me)

Bia Too Ketabe Eshgh Fasli Taze Benevis

(Come and start a new chapter in the book of love)

Begoo Manam Dooset Daram; Mahale Tanhat Bezaram

(Say “Me too, I love you, Impossible to leave you”)

To Vasleye Joone Mani, Manam Faghat Toro Daram

(You’re a part of me, and I’ve got only you)

{Chorus}


Tak Take Sanieham Ba To Royayi Mishe

(All my moments are beautiful dreams with you)

Too Sokoote Lahzeham Bebin Che Ghoghayi Mishe

(In my moments of silence, see the disasters)

Rooye Cheshmam Ja Dari Age Mennat Bezari

(I’ll put you on my eyes if you’d honor me)

Mano Az Khodet Bedoonio Begi Doosam Dari

(to take me as your dear and tell me that you love me)

{Chorus}


PLEASE Rate and Digg if you liked the clip!


Ref:

http://www.caltexrecords.com/

http://www.iranzik.com/articles.php?article_id=1303

Use your mobile phone as a wireless webcam

Yes! It’s very possible to have a wireless webcam if you have a mobile phone with a camera and a bluetooth connection.


Having a bulky USB webcam with that annoying USB cable when you are on the go, with your laptop, is not always the best thing to happen to you. That’s when a wireless webcam comes in handy. wireless webcam


Talking about wireless webcams, if you’ve ever thought of it, and searched about, you know that they cost a minimum of 100 USD, and are most of the time bulky, need power supply, and are relying on a network.


Now, you can have a good wireless webcam almost for free if you’ve got a mobile phone with a camera and a bluetooth connection to your computer.


Mobiola.com offers great applications for portable devices. I’ll discuss Mobiola Web Camera in this post.


With Mobiola Web Camera, you can connect your mobile (camera) phone to your computer wirelessly and use the phone as a wireless webcam. Mobiola Web Camera, offers three methods for the connection: Bluetooth, Wifi and USB cable connection.


The installation is quite straight forward, once you get the software, you install the desktop software on your computer and you install the mobile client application, and proceed through the configuration via the wizard.


Once installed, run the client software on your phone and the desktop software on your computer, and connect your phone’s camera, with the method you prefer. Either it be bluetooth, wifi or USB cable, the software guides you through the connecting proccess.


After the connection is successful, you can use your webcam in you instant messaging software(s) like Yahoo Messenger, Skype, Windows Live and all other software that can video record from a webcam.


You might need to configure the video (webcam) options in your computer applications to use the Mobiola Webcam instead of other webcams (if available).


Some users may face error messages when running the Mobiola Web Camera desktop application. These errors include (but are not limited to)


– “cannot find import; DLL may be missing, corrupt, or wrong version
file “connAPI.DLL”, error 126

To resolve the connAPI.dll error which is related to Nokia Connectivity API, I suggest you install the latest Nokia PC Suite ( http://europe.nokia.com/A4144903 )

or download the required “connAPI.dll” file and install it on your computer. (http://www.dll-files.com/support/)


– msvcrtd.dll file missing.

Download and install the msvcrtd.dll on your computer.

Prince of Persia 4

[stream flv=x:/www.gibni.com/videos/games/princeofpersia4.flv img=x:/www.gibni.com/videos/games/princeofpersia4.jpg embed=false share=true width=580 height=348 dock=true controlbar=over bandwidth=high autostart=false opfix=true /]

Cette video est en HD, vous pouvez le visualiser en plein ecran a l’aide du boutton du lecteur.

Prince of Persia 4 (Article par Raven):

Ce nouveau volet et place sous le signe de changement

Car ce n’est plus l’histoire du prince qu’on connait bien avec les sables du temps, Farah et le Vizir mais bien l’histoire d’un autre prince qui nous est raconte ici.

Beaucoup de changement en bien ou en mal comme diraient les fans.

Déjà le système de combat, beaucoup plus simplifié. Pour que ce qui non jamais jouer au volet précédant puisse facile la prendre en main et pas besoin de refaire les autre pour comprendre les techniques.

Dans ce volet, beaucoup moins de combat et sûr moins de liberté d’actions dans le combat. Ce n’est pas du tout comme l’âme du guerrier, cela s’apparent a un mélange entre « les deux royaumes » et « Assassin’s Creed » mais l’ajoute d’un temps pour éliminer ces ennemies et certes intéressant, faut les tuer vite et rapide, certes le plaisir est moindre mais le prince aime les choses vite et rapide ^^

Au niveau aventure il y a 25 territoire différant tous reliés qui peuvent êtres visiter donc on n’est pas déçu sur ce point. Toujours avec des vue très jolie surtout si on a une carte graphique puissante!

Sachant que c’est le premier jeu vidéo fais entièrement en « Artworks » cela signifie que c’est des dessins peinte a la main qui sont numérise et intégrés au jeu.

(Voici un fond d’ecran pour les fans, cliquez pour agrandir l’image)

princeofpersia4_org

 

Le jeu prend place dans un cadre totalement distinct de celui qui servait de background à la trilogie des Sables du Temps. Sans perdre de vue l’influence originale de la licence Prince of Persia et son ambiance “Mille et Une Nuits”, le soft se veut d’avantage ancré dans la magie et la fantaisie, et propose un voyage à la fois poétique et artistique. Dommage que l’histoire mette en scène aussi peu d’intervenants et que la quête de purification rende le déroulement de l’aventure assez prévisible et redondant.

On attend avec impatience le add-on qui devrai sortir pour le mois de juin mais attention uniquement sur PS3 et XBOX 360.

Article écrit et envoyé par Raven.princeofpersia4_1


[stream flv=x:/www.gibni.com/videos/games/princeofpersia4.flv img=x:/www.gibni.com/videos/games/princeofpersia4.jpg embed=false share=true width=580 height=348 dock=true controlbar=over bandwidth=high autostart=false opfix=true /]

Cette video est en HD, vous pouvez le visualiser en plein ecran a l’aide du boutton du lecteur.

Prince of Persia 4 (Article par Raven):

Ce nouveau volet et place sous le signe de changement

Car ce n’est plus l’histoire du prince qu’on connait bien avec les sables du temps, Farah et le Vizir mais bien l’histoire d’un autre prince qui nous est raconte ici.

Beaucoup de changement en bien ou en mal comme diraient les fans.

Déjà le système de combat, beaucoup plus simplifié. Pour que ce qui non jamais jouer au volet précédant puisse facile la prendre en main et pas besoin de refaire les autre pour comprendre les techniques.

Dans ce volet, beaucoup moins de combat et sûr moins de liberté d’actions dans le combat. Ce n’est pas du tout comme l’âme du guerrier, cela s’apparent a un mélange entre « les deux royaumes » et « Assassin’s Creed » mais l’ajoute d’un temps pour éliminer ces ennemies et certes intéressant, faut les tuer vite et rapide, certes le plaisir est moindre mais le prince aime les choses vite et rapide ^^

Au niveau aventure il y a 25 territoire différant tous reliés qui peuvent êtres visiter donc on n’est pas déçu sur ce point. Toujours avec des vue très jolie surtout si on a une carte graphique puissante!

Sachant que c’est le premier jeu vidéo fais entièrement en « Artworks » cela signifie que c’est des dessins peinte a la main qui sont numérise et intégrés au jeu.

(Voici un fond d’ecran pour les fans, cliquez pour agrandir l’image)

princeofpersia4_org

Le jeu prend place dans un cadre totalement distinct de celui qui servait de background à la trilogie des Sables du Temps. Sans perdre de vue l’influence originale de la licence Prince of Persia et son ambiance “Mille et Une Nuits”, le soft se veut d’avantage ancré dans la magie et la fantaisie, et propose un voyage à la fois poétique et artistique. Dommage que l’histoire mette en scène aussi peu d’intervenants et que la quête de purification rende le déroulement de l’aventure assez prévisible et redondant.

On attend avec impatience le add-on qui devrai sortir pour le mois de juin mais attention uniquement sur PS3 et XBOX 360.

Article écrit et envoyé par Raven.princeofpersia4_1


[stream flv=x:/www.gibni.com/videos/games/princeofpersia4.flv img=x:/www.gibni.com/videos/games/princeofpersia4.jpg embed=false share=true width=580 height=348 dock=true controlbar=over bandwidth=high autostart=false opfix=true /]

Cette video est en HD, vous pouvez le visualiser en plein ecran a l’aide du boutton du lecteur.

Prince of Persia 4 (Article par Raven):

Ce nouveau volet et place sous le signe de changement

Car ce n’est plus l’histoire du prince qu’on connait bien avec les sables du temps, Farah et le Vizir mais bien l’histoire d’un autre prince qui nous est raconte ici.

Beaucoup de changement en bien ou en mal comme diraient les fans.

Déjà le système de combat, beaucoup plus simplifié. Pour que ce qui non jamais jouer au volet précédant puisse facile la prendre en main et pas besoin de refaire les autre pour comprendre les techniques.

Dans ce volet, beaucoup moins de combat et sûr moins de liberté d’actions dans le combat. Ce n’est pas du tout comme l’âme du guerrier, cela s’apparent a un mélange entre « les deux royaumes » et « Assassin’s Creed » mais l’ajoute d’un temps pour éliminer ces ennemies et certes intéressant, faut les tuer vite et rapide, certes le plaisir est moindre mais le prince aime les choses vite et rapide ^^

Au niveau aventure il y a 25 territoire différant tous reliés qui peuvent êtres visiter donc on n’est pas déçu sur ce point. Toujours avec des vue très jolie surtout si on a une carte graphique puissante!

Sachant que c’est le premier jeu vidéo fais entièrement en « Artworks » cela signifie que c’est des dessins peinte a la main qui sont numérise et intégrés au jeu.

(Voici un fond d’ecran pour les fans, cliquez pour agrandir l’image)

princeofpersia4_org

Le jeu prend place dans un cadre totalement distinct de celui qui servait de background à la trilogie des Sables du Temps. Sans perdre de vue l’influence originale de la licence Prince of Persia et son ambiance “Mille et Une Nuits”, le soft se veut d’avantage ancré dans la magie et la fantaisie, et propose un voyage à la fois poétique et artistique. Dommage que l’histoire mette en scène aussi peu d’intervenants et que la quête de purification rende le déroulement de l’aventure assez prévisible et redondant.

On attend avec impatience le add-on qui devrai sortir pour le mois de juin mais attention uniquement sur PS3 et XBOX 360.

Article écrit et envoyé par Raven.princeofpersia4_1


Coco – Le nouveau film de Gad Elmaleh

Gad Elmaleh, le 4ieme comédien le plus aimer en France, vient de réaliser son premier film après deux ans de travail. Gad le comédien Marocain-Français, a fait un grand succès dans sa carriere. Les plus connues ‘One Man Show’ de Gad sont “La Vie Normale” , “L’autre c’est moi”, et le tout dernier, “Papa est en haut”.

Voici les vidéos que j’ai préparer pour vous concernant le film COCO. Il-y-a des interviews réalisés par d’autres site internet comme MadMoiZelle.com, où Gad donne plus d’informations sur son film et parle du personnage principale du filme Coco, Monsieur COCO!

Les bandes annonces sont aussi très intéressantes, et très promettant.coco_gad_elmaleh

Gad se deplace personellement pour la promo du film Coco et participe à des soirée avec le publique et des avant premieres dans beaucoup de villes Françaises. Le 22 Février 2009, Gad Elmaleh à été présent au Chat Noir de Nancy, pour la soirée Bar Mitsva Party! et il y avais beaucoup de monde présent, autant à l’intérieur du Chat Noir, que à l’extérieur!!

Le 25 Fevrier 2009, Gad Elmaleh sera présent à l’avant première de son film, Coco, au Kinepolis de Nancy, à 20:00.

N’hésiter pas laisser vos commentaires apropos du film, des bandes annonces, des interviews et les soirées avec Gad Elmaleh!

C’est partie pour les vidéos:

La bande annonce du film Coco en haute définition:

[stream flv=x:/www.gibni.com/videos/moviereviews/coco1.flv img=x:/www.gibni.com/videos/moviereviews/coco1.jpg embed=false share=true width=580 height=348 dock=true controlbar=over bandwidth=high autostart=false opfix=true /]


Gad porte une perruque pour le rôle de Monsieur Coco! (MadMoiZelle.com)

[stream flv=x:/www.gibni.com/videos/moviereviews/coco3.flv img=x:/www.gibni.com/videos/moviereviews/coco3.jpg embed=false share=true width=580 height=348 dock=true controlbar=over bandwidth=high autostart=false opfix=true /]

http://www.MadMoiZelle.com


Vincent Cerruti interview Gad Elmaleh pour le filme Coco:

[stream flv=x:/www.gibni.com/videos/moviereviews/coco2.flv img=x:/www.gibni.com/videos/moviereviews/coco2.jpg embed=false share=true width=580 height=348 dock=true controlbar=over bandwidth=high autostart=false opfix=true /]


Pour plus d’infos, visitez le site officiel du film:

http://www.coco-lefilm.com/

What is RSS?

Have you ever asked yourself about the orange button like this one:rss_feed_icon which you see on a lot of websites these days?

Ever heard of the word RSS? I bet you’ve been invited many times by website owners and bloggers to “Subscribe” to their “feeds”! And you asked yourself “What is (s)he talking about!?”

So I’ve decided to put up a video which explains RSS and subscribtion in pictures! This is a very easy to understand and friendly movie clip.

The movie is created by CommonCraft . Checking up their website, I was amazed that only two people are working in this company and they do such a great work! They work from home it seems, and they worked for big companies like Microsoft and Google. There are lots of interesting videos and the website looking very friendly! Just watch this movie on RSS and you’ll love it!

[stream provider=youtube flv=http%3A//www.youtube.com/watch%3Fv%3D0klgLsSxGsU img=x:/img.youtube.com/vi/0klgLsSxGsU/0.jpg embed=true share=true width=600 height=360 dock=true controlbar=over bandwidth=high autostart=false /]

(Small tip for webmaster, bloggers and “make money online” people! : The more your website looks friendlier to a user, the more clicks and increased pageviews you will get!)

REC – The movie

The latest movie  I watched, was “REC”, it’s a Spanish horror movie. Watching the trailer, I was persuaded that I will be buying this movie once it comes on DVD!

The beginning of the movie is a bit uncommon, it’s using the same method as CLOVERFIELD  for filming. The camera is shaking all the time and you really feel that you’re “in” the movie, and the horror scenes are really well done. I like these kind of movies.

The story starts with a journalist who’s trying to make a documentary on firemen, and she goes to the fire station with her camera man.

First few minutes are in the fire station, showing how firemen live and work together. The journalist is waiting for the firemen to go on a mission, so that she can film the story…

Watch the trailer for yourself… You can find links on this page on where to buy the DVD…the scariest movie ever.

[stream flv=x:/www.gibni.com/videos/moviereviews/rec-trailer.flv img=x:/www.gibni.com/videos/moviereviews/rec-trailer.jpg embed=false share=true width=600 height=360 dock=true controlbar=over bandwidth=high autostart=false opfix=true /]

I would not recommend this movie for people with heart disease and people who can’t tolerate horror movies. And for those of you who can tolerate, watch it with your friends!

There are rumors about the second part, that is REC 2 to come out soon, but I can’t confirm anything as of now…

Nokia N97 – My Next Mobile Phone

nokia-n97

I’m a big fan of Nokia Nseries phones, and my last and actual phone is a N95 8GB Nokia Phone, and I always keep it upto date, but with the latest news I’ve recieved about N97, I am trying my best to get my hands on one of the actual available N97 (for testers! )

Nokia lately announced their latest mobile phone, the N97. They call it “World’s most advanced mobile Computer”.

The specifications are really impressive with:

-HDSPA, Wifi, bluetooth,

-5 MP Carl Zeiss camera with DVD quality video capture at 30 fps,

-3.5 TOUCH SCREEN (At last they got a good touch screen phone! It was time!) with tactile feedback. The screen is 16:9 wide screen format,

-1.5 day continuous music playback (or 4.5 hours of continuous video)

-With up to 48 GB of memory!!! (32 internal, and upto 16 GB on microSD)

-Qwerty SLIDING keyboard

-Customizable on-screen widgets for social networking and internet services

here’s a video to show you some functionalities of the N97, you can see it in action on YOUTUBE

Check here regularly if you wanna stay updated about the upcoming N97…

[stream flv=x:/www.gibni.com/videos/products/n97.flv img=x:/www.gibni.com/videos/products/n97.jpg embed=false share=true width=580 height=348 dock=true controlbar=over bandwidth=high autostart=false opfix=true /]

Pro Evolution Soccer 2009

pes09
pes09

Comme nous réclamons moins de bla-bla, tâchons de faire l’impasse sur le passage qui raconte que l’année 2008 fut celle de la déception pour PES. Tout le monde le sait. On privilégie la philosophie d’un dirigeant parisien qui fait table rase sur la saison passée, souhaitant le meilleur pour le futur, oubliant toutes ces erreurs qui ternirent l’image de son équipe. Konami souhaite tout autant faire oublier sa production 2008 et s’avère déjà capable de nous fournir une version proche du PES 2009 que nombre de joueurs attendent. Toussotant quelques grains de poussière évidents (effectifs à peine actualisés, maillots pas encore texturés, menus incomplets, licences oubliées…) dus à son état d’avancement, cette preview permet toutefois de se pencher en profondeur sur l’essentiel : le gameplay. C’est aussi l’occasion de prendre la température des nouveautés qui doivent aider à relancer la machine, quelque peu enrayée et surtout dépassée par la mécanique du meilleur ennemi voisin, FIFA. C’est enfin le plus court chemin pour se faire une idée précise des moyens dont dispose Konami pour reconquérir son statut de référence, à moyen et à long terme. S’il est impossible d’être catégorique, on peut d’ores et déjà affirmer que le défi se présente comme relevé, et le mot est faible.

Le mode “Vers une légende” permet d’incarner un seul joueur sur le terrain, durant toute une carrière.
A l’instar d’un club plongé dans une crise profonde qui rappelle un entraîneur l’ayant conduit à la gloire, PES 2009 s’appuie sur ce qui marcha jadis, c’est-à-dire la version PS2. Rassurez-vous, on ne parle pas de downgrade graphique mais bien d’un gameplay tourné vers la simulation. Si quelques tares persistantes rappellent que l’on joue bien à un PES sur consoles nouvelle génération, le rythme de jeu et la progression sur le rectangle vert n’ont plus grand-chose à voir avec PES 2008. Out les fusées qui remontent le terrain aussi rapidement qu’un Usain Bolt et qui jouent à la baballe avec un ballon de plage. Cette fois, les petites gambettes des 22 acteurs adoptent une cadence plus réaliste et subissent bien les effets d’une course folle sur 95 mètres de gazon. Le tout est donc largement plus lent, plus posé et donc logiquement plus tactique. La physique du ballon est certainement le meilleur symbole de ce revirement de mentalité. Plus lourd et plus indépendant que jamais, le ballon n’est plus cette sphère qui traverse le terrain dans tous les sens, quelle que soit la façon dont il est frappé. Désormais plus sujet aux faux rebonds ou aux caprices d’une pelouse détrempée, le cuir a donc gagné en crédibilité, comme les frappes, plus en phase avec le positionnement du tireur et l’angle dont il dispose pour ajuster sa mire.

Le moteur du jeu accuse toujours un gros retard sur FIFA, en dépit de quelques améliorations.
Si l’on pourra encore ponctuellement pester contre des joueurs maladroits dans la surface de vérité, leur aptitude à appréhender la trajectoire et le rebond du ballon leur permet de placer davantage de frappes faciles dans le cadre. Ils ont notamment appris l’une des bases du football, à savoir utiliser l’intérieur de leur pied pour assurer un tir cadré. Par exemple, si vous allumez le gardien et qu’il repousse dans les pieds de l’un de vos joueurs, celui-ci saura se contenter d’un plat du pied à l’opposé du dernier rempart, encore le nez dans le gazon. Idem dans les phases de regroupements massifs sur coups de pied arrêtés (à ce sujet, les ralentissements intempestifs semblent avoir déserté, ce qui n’est pas du luxe). Les cafouillages défensifs sont mieux exploités par les attaquants, plus enclins à donner le coup de rein nécessaire pour pousser la balle au fond des filets. On note cependant, malgré des efforts notables, que l’attitude des gardiens n’est pas souvent exempte de tout reproche. Gants en peau de savonnette, chasse aux papillons sur des centres aériens… Des erreurs indépendantes du joueur qui pèsent lourd dans le résultat d’une rencontre équilibrée. D’ailleurs, s’ils sont clairement plus mobiles et plus réactifs sur leur ligne, les portiers ont toujours autant de peine à bloquer des ballons faciles et les repoussent régulièrement dans les pieds adverses ou carrément dans leurs propres filets. Espérons que ce point sera corrigé aussi rapidement que possible.

Les gabarits des joueurs ont été revus et surtout affinés et sont désormais assez proches de FIFA 08.
Là où PES faillait à tous les étages la saison dernière, c’est au niveau défensif. Les défenseurs centraux ouvraient grandes les portes de la surface de réparation. Cette période est révolue. Le déséquilibre parfois honteux entre les attaquants et les défenseurs a été corrigé pour donner naissance à de véritables duels insistant sur les points forts et les faiblesses des joueurs concernés. Plus intelligents dans leur placement, plus retenus dans leurs interventions, ils jouissent également d’un traitement moins injuste en termes de contres favorables. Enfin, pour gagner son duel, il faudra dribbler, crocheter, feinter. Un vrai pas en avant qui conduit à lui seul les scores fleuves de PES 2008 à des tableaux d’affichage plus raisonnables. Après plusieurs heures de jeu, nous pouvons également confirmer la nette régression des buts gags, bien que quelques c.s.c. font toujours autant rager. Concernant les défenses et la ligne de derrière, précisons également que les arrières latéraux participent davantage au jeu offensif. Si on les savait déjà bons débordeurs, bons centreurs, on les découvre parfois bons finisseurs lorsqu’il faut porter le surnombre dans les 16m50, en glissant au second poteau. Cela leur permet de ne plus être les seuls joueurs de votre effectif à ne pas planter un seul but tout au long d’une saison en championnat ou en Ligue des Masters.

Les maillots font partie des petits détails qui ont été retravaillés pour oublier ce côté plastique de PES 2008.
Techniquement, PES accuse toujours un retard conséquent sur son concurrent direct. Si l’angle de vue global témoigne d’un moteur de jeu pâlot, grossièrement texturé et assez loin d’une retransmission télé, les détails plaident en revanche en la faveur du titre de Konami. L’exemple le plus flagrant est le gabarit des joueurs. Les modèles permettent vraiment de ressentir l’immensité d’un terrain, contrairement aux équipes de gros costauds de l’opus précédent. Plus fins, mieux proportionnés, tout simplement plus “réalistes”, les protagonistes paraissent avoir été dessinés à partir des courbes de leurs homologues de FIFA 08. Il suffit également de jeter un coup d’oeil à leurs tenues pour remarquer des textiles moins plastiques, moins lisses, affichant de nombreux plis çà et là. En parallèle, la modélisation des visages continue sa progression et fixe une nouvelle fois la barre très haute, avec toujours plus de joueurs capturés et ressemblant comme deux gouttes d’eau aux véritables pros. Il demeure cependant nombre de modèles lambda portés à tous les joueurs peu connus présentant une caractéristique physique commune, comme la couleur de peau par exemple. La bonne nouvelle, c’est que l’éditeur offre cette année une mine de possibilités pour retoucher chaque centimètre du faciès de ces “oubliés”, pour les plus patients d’entre-nous.

Malgré de meilleurs réflexes et une meilleures détente, les gardiens sont toujours régulièrement gaffeurs.
L’autre bonne nouvelle, c’est la présence de nouveautés dignes de ce nom. L’une d’entre elles est censée répondre au mode “Deviens Pro” de FIFA 08. Dans PES, le joueur devient “une légende”. Si le jeu d’EA n’a rien inventé (on se souvient de Libero Grande ou encore du mode Fantasista de la version nippone de PES la saison dernière), il est clair que ce mode a dicté le choix de Konami d’en proposer un à son tour. On se demande bien pourquoi l’éditeur japonais a attendu le réveil de son concurrent direct pour proposer “Vers une légende” aux joueurs européens. Quoi qu’il en soit, des variantes suffisent à lui donner une certaine personnalité. Dans ce mode, l’utilisateur créé son avatar puis débute sa carrière en tant que jeune espoir. Il signe tout d’abord dans une équipe de seconde zone (dans notre partie, Saint-Etienne, Toulouse et Caen nous proposaient leurs services) et doit faire ses preuves étape par étape. Briller d’abord à l’entraînement pour gagner sa place sur la feuille de match, puis marquer les esprits à chaque période de temps de jeu accordée par le coach pour espérer devenir un titulaire en puissance et attirer ainsi l’oeil de recruteurs de clubs plus huppés. Tout au long de sa carrière, le joueur progresse et peut même être appelé en équipe national si ses performances le justifient. Un historique de la carrière permet de constater des progrès, qu’il s’agisse d’attributs boostés ou tout simplement d’un salaire de base régulièrement revu à la hausse.

Le ciel de Konami s’éclaircirait-il partiellement après la déception de la version 2008 ?
La seconde nouveauté qui a attiré notre attention est la possibilité d’importer des mp3 pour les associer ensuite à n’importe quel club en tant que chant de supporters. L’idée est excellente mais prouve encore une fois que Konami peine à concurrencer FIFA au niveau sonore. Qu’importe, le joueur peut profiter à fond de cette option qui fait à la fois office de révolution que de cache-misère. En effet, le duo de commentateurs Jeanpierre-Paganelli a été reconduit. Plus que le choix des hommes, c’est la persistance des développeurs à enregistrer des commentaires robotisés et en décalage total avec le contexte qui fait grincer des dents. Dans cette version, tout juste a-t-on pu noter une poignée de nouveaux commentaires, le reste reprenant mot pour mot les interventions douteuses qu’on ouit dans PES 2008. Ce n’est donc pas demain que cette éternelle difficulté sera surmontée. En attendant de se plonger plus profondément dans la Ligue des Masters, légèrement améliorée, et le multijoueur auquel nous n’avions pas accès dans cette version, c’est donc l’essentiel à retenir de cette nouvelle itération. Si nos impressions générales sont plutôt bonnes, précisons qu’un certain sentiment de gâchis rejaillit inlassablement lorsqu’on repense au temps perdu avec le précédent opus. Car finalement, PES 2009 ressemble davantage à PES 6 qu’à PES 2008. Tout en étant une bonne nouvelle, cela prouve que les équipes de Konami ont dû faire machine arrière et ne semblent pas encore prêtes à apprivoiser la nouvelle génération aussi aisément que le voisin américain.

Far Cry 2

FAR CRY 2

Une explosion de graphismes a vous en metre plein la vue !!!!

Far Cry est un jeu vidéo devenu gratuit en septembre 2007, de tir subjectif, développé par le studio allemand Crytek et édité par UbiSoft Montréal sur PC en 2004. Doté d’un moteur graphique novateur, Far Cry est un des rares jeu de tir subjectif à se dérouler sous le soleil d’une île paradisiaque. Le jeu a connu un franc succès auprès des joueurs et a été numéro un des ventes en avril et mai 2004 en France, au Royaume-Uni et aux États-Unis.[1] 730000 exemplaires se sont vendus en moins de quatre mois après sa sortie[1].

Le 1er septembre 2007 et les jours qui ont suivi, le jeu a été gratuitement distribué par Ubisoft (mais en incluant des publicités), en téléchargement libre et gratuit, pour peu de posséder un compte Ubi.com basé aux États-Unis. Cependant, l’installation n’est plus possible à partir du 6 septembre 2007.

far-cry

Une suite, Far Cry 2 a été annoncée officiellement par Ubisoft mais elle ne sera pas développée par le studio Crytek qui a travaillé sur un autre projet pour EA Crysis, un autre jeu basé cette fois basé sur le moteur CryENGINE2.

Ex-soldat des forces spéciales américaines, Jack Carver se retrouve échoué sur un mystérieux archipel en Micronésie suite à l’attaque et la destruction du bateau au bord duquel il voyageait. Il part alors à la recherche de la journaliste qu’il escortait mais se rend compte que l’archipel est militairement protégé. Des mercenaires surveillent les îles, sous les ordres d’un scientifique qui poursuit de mystérieuses recherches génétiques sur des primates appelés trigènes.
Scénario:
Jack Carver vient juste de mettre de coté son mystérieux passé et s’est exilé dans le Pacifique sud. Il est alors approché par Valérie Constantine (Val) qui lui demande de l’emmener secrètement dans une île inexplorée de Micronésie. Peu après, le débarquement de Val, le bateau est attaqué par des mercenaires et détruit. Jack parvient à s’échapper mais se retrouve à des milliers de kilomètres de toute habitation. Sa seule alliée étant sûrement quelque part dans les profondeurs de la jungle qui s’offre à lui, il part à sa recherche dans l’espoir de retrouver une trace de vie civilisée.

En parcourant les lieux, il trouve un téléphone portable avec lequel il peut communiquer avec un homme dénommé Doyle. Suivant les conseils de son inespéré interlocuteur, il traverse diverses îles hostiles, peuplées par des mercenaires. Lorsqu’il rencontre les premiers primates (les trigènes), Jack découvre rapidement que l’île est en fait le théâtre d’une gigantesque expérience scientifique sur les mutations génétiques.

Au fur et à mesure que le jeu se déroule, il semble clair que les trigènes deviennent hors de contrôle des mercenaires. Et les expériences ne semblent plus seulement limitées aux mutations sur les primates, mais atteignent également les mercenaires. Lorsque Jack retrouve Val, elle se fait embarquer dans un hélicoptère qu’il tente alors de stopper, et elle parvient à s’échapper. Après avoir regagnés la côte à la nage, Val révèle à Jack être un agent de la CIA enquêtant sur les agissements de Krieger. Elle propose alors à Jack de se séparer pour mieux parcourir l’île.

Après de longues explorations, Jack doit à nouveau aller secourir Val. Mais la progression est rendue difficile par des trigènes de plus en plus nombreux et hors de contrôle. Afin d’éviter le désorde, Krieger appelle en renfort des mercenaires d’élite, que Jack doit aussi combattre. Lorsque jack retrouve enfin Val, il vient de tuer le chef des mercenaires, Crowe. D’après les informations que ce dernier possédait sur lui, Krieger possèderait une bombe nucléaire sur l’ile.
Gameplay:
Le jeu comporte une campagne solo à 20 niveaux et 3 modes multijoueurs.

Le jeu se parcourt souvent en extérieur avec une liberté de mouvement assez grande, notamment grâce à des niveaux très vastes et par la possibilité de conduire divers véhicules (buggy, bateau, deltaplane, etc.). Bien que l’aventure soit tout à fait linéaire, les différentes missions qui la composent peuvent s’effectuer de manière différente, par exemple en fonction des chemins empruntés, d’où un sentiment de liberté important malgré la linéarité générale de ce type de jeu.

Far Cry incorpore une approche réaliste, obligeant le joueur à des actions parfois tactiques, il est souvent nécessaire de trouver des couvertures, les médicaments et armures sont rares, et les munitions en quantité limitée. Cependant, il est impossible de rater une mission en déclenchant une alarme ou en tuant une mauvaise personne.

Le jeu dispose d’un système de sauvegarde par checkpoint ce qui augmente grandement la difficulté. Au cours des niveaux, les nouveaux ennemis sont de plus en plus puissants et les points de sauvegarde se font plus rares, ce qui peut augmenter la frustration des joueurs car la difficulté n’est pas modifiable à moins de recommencer totalement le scénario. Cependant, depuis le patch 1.2, un système de sauvegarde rapide a été mis en place pour palier l’espacement entre certains checkpoint.

Les hélicoptères (armés ou non) et avions à décollage vertical sont très utilisés par les ennemis, mais le joueur n’a pas la possibilité de les piloter, contrairement aux véhicules terrestres et aux bateaux.
Intelligence artificielle:
L’intelligence artificielle (IA) est l’un des points forts du mode “solo” du jeu. Les ennemis se comportent de façon rationnelle, par exemple en ne s’exposant pas inutilement aux tirs ou en progressant à couvert. Un groupe ennemi peut se scinder en deux : pendant qu’une partie des mercenaires fixe le joueur, l’autre partie tente de le prendre à revers. Ils utilisent toutes les armes à leur disposition, y compris les grenades, et conduisent les véhicules. Lorsqu’ils ne sont pas attaqués, les ennemis vaquent à leurs occupations : fumer une cigarette, s’entraîner au tir, faire des pompes… Ces activités ajoutent au réalisme et renforcent l’immersion. L’IA est réglable, de “facile” à “réaliste”. Cependant plus l’IA est performante, plus les besoins en puissance de calcul sont élevés.
Personnages:
Jack Carver est le personnage incarné par le joueur. Les autres personnages apparaissent dans certains niveaux du jeu, et également dans les cinématiques.

Valérie Constantine
Harlan Doyle (voix VF : Marc Alfos)
Krieger
Colonel Richard Crowe
Mercenaires : de l’homme de main au garde sur-entraîné
Scientifiques

Armes:
Machette : couteau kukri pour attaque au corps à corps.
Jungle Falcon : pistolet de gros calibre semi-automatique, clone du Desert Eagle.
Mitraillette FN P90 : mitraillette moderne, légère, chargement rapide, haute cadence de tir, munitions interchangeables avec le MP5.
Mitraillette MP5 : mitraillette équipée d’un silencieux, puissance de feu, bruit minimum, mode de tir automatique ou coup par coup, munitions interchangeables avec le P90.
Colt M4 : fusil d’assaut standard, haute cadence de tir, précision correcte à moyenne distance, mode de tir automatique ou coup par coup.
G36K : fusil d’assaut avec lance-grenades(AG36) paraboliques, zoom optique 4x.
XM29 OICW : fusil d’assaut avec balles hautement explosives, zoom 3x numérique.
Fusil à pompe MK3A1 Jackhammer : fusil à pompe semi-automatique.
AW50 : fusil de précision, clone du Arctic Warfare.
Mitrailleuse M249 : mitrailleuse d’assaut pour l’infanterie, haute cadence de tir.
Lance-roquettes : lance des roquettes non guidés.
Grenade à fragmentation.
Grenade aveuglante
Fumigène
Mortier : non transportable, similaire au Mark-19, lance des grenades à tirs paraboliques
M134 minigun : non transportable, cadence de tir extrême, balles de 7.62 mm

Équipement:
Jumelles : équipé d’un micro amplificateur, zoom 24x
Lampe torche : batterie rechargeable
Lunettes CryVision : lunettes infrarouges
Pack d’explosifs : charges explosives avec système de retardement
Trousse de soins
Gilet pare-balles

Véhicules [modifier]
Canot pneumatique
Buggy
High mobility multipurpose wheeled vehicle (HMMWV)
Patrouilleur
Camion HEMTT
Chariot élévateur
Deltaplane
Hélicoptère à double rotor V22 Osprey (non pilotable)
Hélicoptère de combat UH60 Black Hawk (non pilotable)

Graphismes:
Article détaillé : CryENGINE.
Far Cry utilise un nouveau moteur de jeu développé par Crytek et dénommé CryENGINE. A l’origine, le jeu est basé sur une démo technologique appelée X-Isle : Dinosaur Island créée par Crytek pour nVidia afin de montrer les capacités graphiques de la GeForce 3.

Le jeu est capable d’afficher une très grande profondeur à l’écran, avec un système de rendu spécial pour la végétation. De plus, tous les niveaux sont accessibles en streaming, sans chargement à l’intérieur de ceux-ci, le moteur fait cohabiter des espaces intérieurs et extérieurs sans transition ni ralentissement.

Technologiquement, le jeu utilise beaucoup les Pixel Shaders, notamment pour les effets de l’eau. Les personnages sont rendus grâce à la technologie du Polybump en:normal mapping, améliorée par Crytek. La mise à jour du jeu sous la version 1.3 introduit l’utilisation du HDR dans le CryENGINE mais n’est compatible qu’avec les cartes graphiques supportant le Shader Model 3.0 et le support du mélange 64 bits.
Multijoueurs:
Les 3 modes multijoueurs sont le FFA (Free For All, un deathmatch individuel), le TDM (deathmatch en équipe) et le mode Assault. Le mode Assault se rapproche d’un classique Capturez le drapeau, à la différence que les drapeaux doivent être pris dans un ordre pré-déterminé.
Mode:
Le mode multijoueur propose trois variantes :

FFA : “Free For All” (chacun pour soi) où il faut tuer tous les ennemis.
TDM : “Team Death Match” (deathmatch par équipe) où il faut tuer les membres de l’équipe adverse.
Assault : jeu d’équipe où il faut capturer les drapeaux adverses, en nombre variable (souvent 3 dans les maps d’origine). Les drapeaux sont pris les uns après les autres, sans possibilité de reprendre un drapeau perdu. La performance est chronométrée. A la fin de la partie, assaillants et défenseurs échangent leurs camps. Le nouvel assaillant doit alors gagner la partie en moins de temps que la première équipe. Ce mode est de loin le mode multi-joueurs le plus joué.

Classes disponibles:
3 classes sont disponibles en mode multijoueurs :

soldat d’assaut : possède le plus de vie et transporte les plus grosses armes, utilisé dans les assauts.
Equipement : M249, AG36, XM29 OICW, Pancor Jackhammer, P90, grenade, machette et Falcon .357.
Sniper : tireur d’élite parfait pour les maps dans la jungle.
Equipement : AW50, lance-roquettes, Falcon .357, MP5, fumigènes, jumelles, matraque électrique et machette.
Soutien : construit des bases, pose des bombes, il est le plus rapide.
Equipement : M4 Carbine, MP5, trousse de soins (ou) explosifs, fumigènes, Falcon .357 et Wrench.

Histoire du développement :
Premier d’une nouvelle génération de jeu de tir subjectif, il a été suivi la même année par Doom 3 et Half-Life 2 qui se situent dans la même catégorie.

La concurrence de l’époque sur ce créneau venait surtout de Doom 3, sorti à peine deux mois plus tard, de son univers glauque et de son moteur graphique tout aussi novateur.
Portage sur consoles:
En 2004, Ubisoft a annoncé Far Cry Instinct sur X-Box, PlayStation 2 et GameCube mais seule la version X-Box, renommée Far Cry Instincts : Predator n’a pas été annulée — la PlayStation 2 et la GameCube n’étant pas suffisamment puissantes pour faire tourner le jeu. Une suite sur X-Box, Far Cry Instincts : Evolution reçut moins d’engouement à sa sortie.

En 2006, une version dénommée Far Cry Instincts : Predator, un portage de Far Cry Instinct, est sortie sur X-Box 360.

Toujours en 2006, une version Wii a été préparée pour le line-up de la console, Far Cry Vengeance.
Suites:
L’éditeur Ubisoft est propriétaire de la licence Far Cry, et a annoncé une suite officielle à Far Cry, Far Cry 2. Très peu d’informations sont encore disponibles sur ce titre. On sait toutefois que le développeur original de Far Cry, Crytek, ne travaillera pas sur cette suite. Crytek a développé un autre titre nommé Crysis, sans lien officiel avec Far Cry bien qu’il reprenne de nombreux éléments dont le décor tropical et le moteur graphique en version améliorée.

Parallèlement, Far Cry a été porté sur console de jeux sous le nom de Far Cry Instinct, puis Far Cry Instinct Predator et Far Cry Evolution sur Xbox et XBox 360. Une version Wii est également sortie sous le nom Far Cry Vengeance. Ces adaptations ne sont pas des conversions fidèles. L’histoire a été légèrement remaniée, et le gameplay et les niveaux retravaillés pour s’adapter aux contraintes propres aux consoles et à la communauté des joueurs.